Triple C

27.06.17 : plusieurs événements le même jour.

Le 27 juin, l’écosystème était mobilisé sur plusieurs fronts. Les commandos étaient disséminés un peu partout avec la même ambition : porter hautes les valeurs d’efficacité de l’événement augmenté. A Bordeaux pour l’AG de Bordeaux Unitec. A l’Institut du Monde Arabe à Paris pour une matinée autour des diasporas avec Orange. Sur le plateau de Saclay pour le Paris Saclay Connexion. 

3 opérations le même jour. Un défi pour Triple C ? Nous avons souhaité poser quelques questions à Eloi qui revient pour nous sur cette journée particulièrement intense.

Un mot sur ce défi lancé à l’écosystème Triple C ce 27 juin dernier ?

C’est surtout quelques jours après qu’on se rend compte qu’il s’agissait d’un défi singulier. Les mois qui viennent de s’écouler nous ont déjà pas mal montré de quoi nous étions capable. Plus d’une trentaine d’opérations spéciales en plus des sujets que nous accompagnons au quotidien. Et pourtant, nous avons quand même trouvé le temps d’organiser 2 séminaires en moins de 3 mois pour notre Université du e-reporter, l’un à Paris et l’autre à Bordeaux. Un défi oui mais nous n’avons eu à aucun moment un doute particulier.

Et puis ce ne sont pas 3 opérations mais au moins  4 qui se sont passées en 24h finalement. Nous avons démarré le 26 avec le Forum annuel du réseau MR21. Une très belle fin d’après-midi à Paris sur lequel nous avons déployé nos e-reporters pour multiplier interviews, construire l’écho digital et créer la trace mémoire. Un thème fort : le management responsable.

Le 27, une équipe était à l’Institut du monde arabe pour une table ronde exceptionnelle suivie d’un dialogue très particulier avec un public nombreux. Nous étions là pour donner les conditions d’un bel événement augmenté, de la bonne diffusion sur les réseaux de ce débat animé par Audrey Pulvar, de la co-animation et coordination de l’ensemble avec l’équipe Orange qui suit le Digital Society Forum toute l’année avec nous.

Au même moment, nous étions sur le Campus EDF pour donner le coup d’envoi d’un grand rendez-vous. Après Vivatech, le monde des startups, de la recherche, de l’innovation s’était donné le mot pour vivre le Paris Saclay Connexion. Toute la journée se sont succédées des tables rondes, des échanges, des rendez-vous BtoB et BtoFi mais aussi des séances ultra dynamiques de pitchs.

Et puis nous étions aussi au Centre Condorcet près de Bordeaux pour la grande AG annuelle de Bordeaux Unitec. L’innovation dans la région Nouvelle Aquitaine passe la plupart du temps par Unitec. C’était l’AG des 27 ans. La dernière AG du président Alain Rousset. L’occasion était belle d’en faire un événement augmenté très particulier.

J’aimerais pouvoir dire aussi que pendant ces 24h stimulantes, nous étions aussi en train de préparer les événements suivants comme par exemple le festival Garocamp à Marmande les 29 et 30 juin, le Congrès de l’AMCSTI à Bordeaux et bien sûr le rdv que nous attendons chaque année maintenant, Jazz à l’Hospitalet à Narbonne avec Gérard Bertrand.

saclay

Comment avez-vous préparé cette journée ?

N’attendez pas de baguette magique. Il n’y a pas de recette miracle. Le travail, rien que le travail. Le sourire aussi. La curiosité enfin. Chaque opération est préparée minutieusement. Qu’elle soit « énorme » ou « toute petite », c’est le même travail. La pression peut être différente voilà tout. Chaque opération a son chef d’orchestre, son commando, sa feuille de route, ses outils, ses tests, ses repérages, ses automatismes. Quand une équipe Triple C arrive sur un événement, en général bien avant qu’il ne débute, chacun sait exactement ce qu’il a à faire. Tout est fluide. Nous sommes prêts à parer l’inconnu, à nous adapter face à l’incertain ce corollaire de la société numérique, (n’oublions pas que tout passe par des tuyaux, du code, de la programmation).

DDdu_dsWAAA6vTS

Quels ont été les métiers déployés ce jour là ?

Nous avons mobilisé une dizaine de e-reporters chevronnés, habitués à travailler dans des conditions d’autonomie. Ce sont les meilleurs élèves de l’Université du e-reporter. Ils savent s’adapter aux éléments du direct. Ils sont curieux et enthousiastes et cela se sent sur les réseaux. Une directrice de la communication d’un grand groupe client de Triple C m’a dit récemment que nous avions une vraie patte. Pourtant nous nous adaptons au sujet, au lieu, à la connexion, au client, à la cible, au support. Mais cette patte se reconnait sans doute car nous multiplions les contenus variés, nous créons le relief de l’événement, nous rendons vraiment accessibles, nous savons rédiger dans les règles imposés par les mastodontes des réseaux sociaux.

Au delà de ces e-reporters, nous avons des chefs de projets qui sont de véritables chefs d’orchestre. Ils coordonnent tout en amont, connaissent chaque métier déployé, rassurent le client, repèrent les lieux. Ils s’assurent que tout fonctionne. C’est l’un des secrets de l’événement augmenté : la préparation.

Nous avons aussi mobilisés des compétences techniques bien représentées dans notre écosystème. Nous avons ainsi su nous coordonner avec les techniciens des différents lieux visités. Nous avons assuré la bonne diffusion en streaming pour optimiser l’accessibilité des événements. Avec nos compères de la JD², cette structure soeur de Triple C, nous avons su organiser la technique de ces événements augmentés. Avec Brice à Bordeaux, nous avons réalisé un reportage dans des délais records pour Unitec. Des images diffusées pendant l’AG et plusieurs tournages menés tambour battant courant juin. DDWBkjiXkAAN3_9

Et puis nous avons animé. J’ai eu la chance d’être le monsieur loyal du Paris Saclay Connexion. Du matin au soir, j’ai multiplié les formats. Passant d’une inauguration protocolaire à un débat sur l’immobilier d’entreprise en passant par une séance de pitchs pour 20 startups en 2h puis à des dialogues intimistes sur la grande scène du Campus EDF. Un vrai plaisir.

Comment toutes ces opérations se sont passées ?

En un mot : bien. En deux mots : très bien. En plus de mots : je suis fier de cette équipe mais franchement pas étonné. Nous avons su géré tout cela de front et n’avons rencontré aucun problème insoluble. Nous avons fait notre métier avec le talent et l’enthousiasme communicatif qu’on nous reconnait.

DDQqhANXkAAtAV1

3 événements le même jour et tout s’est très bien passé. Chiche pour 4 événements voire plus maintenant ?

Je n’ai aucun problème avec ça. C’est même la tendance puisque nous menons une quinzaine d’opérations chaque mois désormais un peu partout sur le territoire. Le mois de juin nous a vu à Lyon, Paris, Bordeaux, Montpellier, Valence, Saclay, Marmande, Strasbourg… Le mois de juillet nous verra entre Bordeaux, Paris, Avignon et Narbonne. La réalité de Triple C c’est la réalité de l’événement augmenté : c’est Bordeaux, Paris, Partout !

DDVAVYKXUAE-DbG

 

Rédiger une réponse