Triple C

Destination labo : les lycéens à l’heure du concret

Pour la deuxième fois, nous avons accompagné des lycéens pendant la journée Destination Labo. Comme l’an dernier, nous avons donc visité le centre en compagnie de ces jeunes futurs chercheurs (du moins on l’espère !) qui sont sortis des murs du lycée pour venir se frotter aux réalités du terrain d’un labo de recherche.

Une journée sous le signe de la Science

Nous avons ainsi suivi une classe d’un lycée Arcachonnais arrivés en car de bon matin. La journée a commencé par une présentation de l’institut par Franck Burglen, le secrétaire général de l’INSERM : les lycéens ont pu poser des questions et échanger autour des activités du Neurocentre. Ce qui est intéressant à noter, c’est qu’une partie des recherches du centre est centrée sur l’addiction. Ce sujet parle forcément à nos ados qui sont régulièrement sensibilisés à ce problème et ils ont pu avoir ici un point de vue différent, donné par un chercheur et non par un enseignant. Plus étonnant encore, est venue la question sur l’addiction au jeu vidéo, nouveau type d’addiction par excellence qui défraie régulièrement les médias. La réponse apportée par Franck Burglen sur le sujet fut très intéressante et a ouvert un champ de réflexion chez le jeune homme qui a posé la question.

Mais l’objet principal de Destination Labo est bien de faire visiter les laboratoires aux lycéens : après cette présentation et cet échange, les futurs savants sont partis vers les différents laboratoires de l’institut. De la biologie laser à l’électrophysiologie en passant par la biologie comportementale, un véritable panorama de sciences était offert aux jeunes. Ils ont pu expérimenter « pour de vrai », sur de véritables machines de laboratoire. Cela fait beaucoup de « vrai » mais c’est l’essence de cette journée : délocaliser les lycéens pour qu’ils puissent voir ce qu’offre un laboratoire de haut niveau et pourquoi pas, susciter des vocations. C’était également le moment idéal pour échanger avec des chercheurs professionnels, surtout sur leurs parcours et leurs études.

Une destination augmentée

Vous vous en doutez, si nous étions là-bas, c’était bien sûr pour permettre à la Destination Labo de rayonner le plus possible. Nous avons donc suivi sur Twitter la journée et préparé un récit collaboratif, un reportage vidéo est aussi en approche ! Cette journée a également été une riche en découvertes pour nous aussi, car nous avons pu apprendre au moins autant que les lycéens présents !

Rédiger une réponse