Triple C

Coup de gueule : le harcèlement sur internet au grand jour #EnjoyPhoenix

Je ne sors pas souvent de mes gonds mais ces derniers jours nous ont montré tout ce que l’internet social pouvait faire de pire en se liguant contre une fille de 20 ans qui a l’outrecuidance de réussir grâce à ses vidéos Youtube.

Rappel du contexte : EnjoyPhoenix est une jeune youtubeuse. Oui c’est un vrai travail n’en déplaise au ministère du même nom. Elle a 20 ans et propose à ses abonnés principalement des tutos beauté. Elle réussit bien et a quasiment 2 millions d’abonnés au compteur, a sorti un livre qui a été un gros succès et elle avouait en juin dernier gagner fort bien sa vie.

Bref, une réussite et même si je ne regarde pas ses vidéos régulièrement, on peut dire que le boulot qu’elle abat est monstrueux pour rester à ce niveau. Nous savons bien que ce métier est très concurrentiel et qu’on a vite fait d’être oublié et remplacé par quelqu’un d’autre vu le nombre de jeunes qui se lancent dans ce business.

Évidemment quand on trouve le succès on trouve aussi des gens pour dénigrer, critiquer. C’est le jeu et ça l’a toujours été. Ainsi il suffit d’aller dans les commentaires de ses vidéos pour voir que tout le monde n’apprécie pas le style d’Enjoy. Mais plutôt que zapper sur une autre chaîne Youtube, ils vont prendre le temps de laisser leur opinion. Ca on connait et les ficelles sont plutôt faciles à voir.

Cette semaine néanmoins on a vu un cap franchi ! En effet EnjoyPhoenix a mis en ligne une vidéo où elle présente un masque à la cannelle. Problème : la cannelle peut bruler la peau et est déconseillé par les dermatologues. Les médias se sont alors rués sur elle pour dénoncer ce masque et la « bourde » de la jeune fille. Voyant du clic facile et du buzz à moindre frais ils se sont acharnés sur EnjoyPhoenix. Le comble ? Certainement Madame Figaro qui bashe la youtubeuse alors qu’ils avaient proposé la même recette l’an dernier ! (Et oui internet n’oublie pas…)

EnjoyPhoenix, à bout, demande aux médias d’arrêter leur cirque et dans une vidéo certes un poil malhabile et demande à 20 minutes d’aller faire des articles sur des problèmes de fond et de la laisser tranquille. Il est vrai que s’intéresser aux tutos d’une jeune fille sur internet c’est plus facile qu’aller couvrir le conflit au proche orient. Et ça rapporte plus de clics faciles… Le bashing va continuer et 20 Minutes va proposer à la jeune fille de devenir rédacteur en chef pour une journée avec un ton méprisant et un paternalisme qui fait froid dans le dos. Pour ceux qui s’étonnaient encore que les gens n’ont plus foi dans le journalisme, là on a compris !

Je veux dire des journalistes n’ont rien mieux à faire que s’acharner sur des jeunes filles de 20 ans ? C’est parce qu’elle est jeune ? Parce que c’est une femme ? Parce qu’elle a du succès ? Tout ça à la fois ?

Dans un message posté sur twitter, EnjoyPhoenix résume bien la situation. Ce harcèlement qu’elle subit sur le réseau en ce moment a été largement amplifié par les médias « d’information » qui feront ensuite de jolis articles contre le harcèlement en ligne. C’est bien, mais ce serait encore mieux de passer aux faits non ?

Est ce qu’on a franchi un cap dans ce que les médias s’autorisent en ligne ? C’est assez fou de voir qu’aujourd’hui ils rentrent dans ce jeu alors que ça devrait être un rempart contre l’excitation ambiante sur les réseaux.

Et je finirai en empruntant ces mots devenus célèbres : Leave Enjoy Aloooone !

 

Rédiger une réponse