Triple C

Tout s’accélère ma brave dame ! Et oui. Et oui mais non.

Notre cheminement dans la stimulante aventure du Digital Society Forum nous amène régulièrement à faire de belles rencontres. La logique de ce grand projet de réflexion ouverte au grand public autour des enjeux du numérique et de ses impacts dans nos vies quotidiennes, veut que nous soyons surtout mis en contact avec des experts de la société numérique, des prospectivistes, des sociologues…

Et bien là, nous avons dans le cadre d’une masterclass du projet en interne chez Orange, rencontré un réalisateur de documentaire et sa productrice. Bon évidemment, pas n’importe qui. Bon évidemment, sur pas n’importe quelle thématique. Nous parlions d’accélération du temps, de déconnexion volontaire, de pas de recul. Vous savez, cette thématique qui revient régulièrement dans les time line ! Ce sujet qu’il faut bon aborder à la une des magazines de temps en temps quand vient l’usure juste avant les vacances. Sauf que nous sommes témoins chez Triple C d’une mobilisation de plus en plus régulière de penseurs, curieux, citoyens de la société qui nous entoure, (numérique donc), sur ces sujets clés.

maxresdefault-1

Jusqu’à quand pouvons-nous accélérer ? Comment pouvons-nous encore freiner ? Est ce un frein que nous devons actionner ou une déccélération ? Avons-nous le droit de regarder avec des lunettes différentes ce monde qui va vite, trop vite ? Comment et pourquoi devons-nous impérativement trouver de la ressource ? Allons-nous devenir forcément les avatars d’une civilisation dégénérée dont la préoccupation majeure est de courser des nounours en réalité virtuelle, quitte à se faire écraser par des voitures et à relativiser notre époque « légèrement accidentée » ?

film2

Bref. Il faut voir ce documentaire. Il faut faire la connaissance de Gilles Vernet, ce trader devenu instituteur et réalisateur de documentaire. Il faut  se dire que grâce à des productrices énergiques et curieuses comme Claire Beffa, nos yeux peuvent muter différemment et nos cerveaux garder une certaine résistance face à au rouleau compresseur lobotomique.

1 Commentaire
Rédiger une réponse