Triple C

Une journée passée entre intouchables…

J’ai eu la chance de vivre une après-midi exceptionnelle au Conseil Economique Social et Environnemental à Paris. J’y ai côtoyé l’extraordinaire et touché du doigt le sens du mot « relation », celui là même que nous mettons au coeur de nos fondamentaux nous les communiquants.

Mais revenons juste un peu en arrière. Christophe de la Chaise, directeur général du CECA et organisateur de l’Université Hommes-Entreprises qui a lieu fin août près de Bordeaux m’a amicalement proposé de venir avec lui en ce mercredi 16 mai. Il était lui même invité par l’Association Simon de Cyrène, fondée par Laurent de Cherisey, lui même invité à venir témoigner de son parcours lors de la prochaine UHE. La boucle ne se bouclerait pas tout à fait si je ne vous disais pas que j’ai moi même invité Jérémy Durand à faire quelques images avec nous. Images qui seront très bientôt en ligne sur le site de l’Université Hommes-Entreprises.

Pour le lancement du livre manifeste « ‘tous intouchables ? » aux éditions Bayard, les auteurs avaient prévus grand. Très grands. Ils étaient évidemment présents : Jean Vanier, le fondateur charismatique de l’Arche ; Laurent de Cherisey pour Simon de Cyrène et Philippe Pozzo di Borgo, l’homme qui inspira le rôle joué par François Cluzet dans le film phénomène Intouchables. Ils avaient réunis des personnalités autour d’eux : Jean-Paul Delevoye, Martin Hirsch, Dominique Baudis, les réalisateurs d’Intouchables et Omar Sy.

Toute la journée les visiteurs, journalistes et invités ont pu assister à des conférences, participer à des ateliers animés par des binômes (une personne en situation de handicap et un bénévole), écouter la passion communicative des interlocuteurs lors de la plénière en fin de journée puis enfin applaudir avec enthousiasme la générosité désintéressée d’Omar Sy, l’acteur bankable qui emmena toute cette foule pleine de handicaps lourds voire très lourds pour certains dans une sarabande musicale dans un grand éclat de rire qui retentit certainement encore dans ce Palais d’Iéna majestueux et peu habitué à de telles festivités.

Le mot clé de cette journée est donc la « relation » ou le mot « rencontre » cher à Jean Vanier. Celle entre nos fragilités. Celle entre nos sensibilités. Celle entre notre normalité et leur anormalité humiliante, je n’ai pas mis les guillemets car eux ne les mettent pas quand ils parlent de leur quotidien, de leur réalité souvent absurde.

 

Retrouvez aussi le storify de cette journée mémorable

 

Et le pearltrees réalisé par Sylvain pour aller un peu plus loin…
Tous intouchables ? dans Triple-C (triplec)

Étiquettes :
Rédiger une réponse